Un regard sur le passé des
droits de l’Homme

Les Nations Unies (1945)

Cinquante nations se sont réunis à San Francisco en 1945 et ont formé l’Organisation des Nations Unies pour protéger et promouvoir la paix.
La Seconde Guerre mondiale avait fait rage de 1939 à 1945, laissant derrière elle des villes d’Europe et d’Asie en ruines. Des millions de personnes étaient mortes, des millions d’autres étaient sans foyer ou mouraient de faim. L’étau des forces russes se refermait sur les derniers sursauts de la résistance allemande dans la capitale détruite par les bombardements, Berlin. Dans le Pacifique, les marines américains luttaient toujours contre les forces japonaises retranchées sur des îles comme Okinawa.

En avril 1945, les délégués de cinquante pays se sont réunis à San Francisco, pleins d’optimisme et d’espoir. Le but de la Conférence des Nations Unies sur l’organisation internationale était de créer un corps international pour promouvoir la paix et éviter de futures guerres. Les idéaux de l’organisation ont été énoncés dans le préambule du projet de charte : « Nous, les peuples des Nations Unies, sommes déterminés à sauver les générations successives du fléau de la guerre, qui, par deux fois dans notre vie, a apporté la douleur à l’humanité. »

La charte de l’ONU nouvellement créée est entrée en vigueur le 24 octobre 1945, date qui est célébrée tous les ans comme Journée des Nations Unies.

La Déclaration universelle des droits de l’Homme (1948)

La Déclaration universelle des droits de l’Homme a inspiré de nombreuses autres lois sur les droits de l’Homme et des traités à travers le monde.
En 1948, la nouvelle Commission des droits de l’Homme des Nations Unies a attiré l’attention du monde. Sous la présidence dynamique d’Eleanor Roosevelt — veuve du président Franklin Roosevelt, ardente défenderesse des droits de l’Homme et déléguée des États-Unis auprès de l’ONU — la Commission a formulé le document qui allait devenir la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Eleanor Roosevelt, qui l’a inspirée, en parlait comme de la Grande Charte internationale pour toute l’humanité. Elle a été ratifiée par l’ONU le 10 décembre 1948.

Dans son préambule et dans son article 1, la Déclaration proclame sans équivoque les droits inhérents à tous les êtres humains : « Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l’Homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l’humanité, l’avènement d’un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l’homme... Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. »

Les pays membres des Nations Unies se sont engagés à collaborer afin de promouvoir les 30 articles des droits de l’Homme qui, pour la première fois dans l’histoire, ont été assemblés et codifiés dans un document unique. En conséquence, nombre de ces droits, sous différentes formes, font aujourd’hui partie des lois constitutionnelles des pays démocratiques.

SIGNEZ LAPÉTITION
TÉLÉCHARGER