NOUVELLESFAIRE DES DROITS DE L’HOMME UNE RÉALITÉ MONDIALE

TRANSFORMER LE GUATEMALA : D’UN PAYS DE VIOLENCE À UN PAYS FONDÉ SUR LES DROITS DE L’Homme

Cynthia Maria Guerra a découvert Des jeunes pour les droits de l’Homme alors qu’ils étaient utilisés dans le bureau des droits de l’Homme du médiateur national, et elle est maintenant la directrice Des jeunes pour les droits de l’Homme du Guatemala.

Cynthia Maria Guerra a observé que son pays du Guatemala était une nation de violence. Elle a décidé de faire équipe avec Des jeunes pour les droits de l’Homme et renverser la tendance.

Tout a commencé quand Cynthia Maria Guerra, qui était à l’époque la directrice de la promotion et de l’éducation pour le bureau des droits de l’Homme du médiateur, cherchait une solution aux violations des droits de l’Homme qui ravageaient son pays. Parmi les abus sont la violence et les extorsions par des organisations criminelles, les cibles des journalistes et des défenseurs des droits de l’Homme, la discrimination contre la population indigène et les mauvais traitements des femmes.

« La violence est partout. C’est apparemment la façon de tout résoudre ici, » déclare Cynthia Maria. « Une fois que j’ai commencé à travailler au bureau des droits de l’Homme du Médiateur, j’ai vu à quel point l’éducation sur les droits de l’Homme est un droit en soi. »

Elle a découvert Des jeunes pour les droits de l’Homme International (YHRI) lorsque le médiateur lui a remis un livret, « Les droits de l’Homme qu’est-ce que c’est ? », ce qui l’a menée à un partenariat entre le bureau du médiateur et l’association. Cynthia Maria et des formateurs Des jeunes pour les droits de l’Homme ont offert une formation de 80 heures à des enseignants qui couvrait à la fois les supports pédagogiques Des Jeunes pour les droits et des sections adaptées sur les droits des autochtones, les droits des femmes et des secteurs similaires. Près de 400 personnes ont été formées à cette technologie qui ont ensuite à leur tour formées d’autres personnes. Un partenariat avec une université l’a conduit à 1300 enseignants formés de plus.

Ayant terminé son mandat au bureau du médiateur, Cynthia Maria ne pouvait pas tourner la page et s’en aller. Elle est devenue la directrice des Jeunes pour les droits de l’Homme du Guatemala. « Je n’ai pas envie de retourner à mon entreprise privée. Il fallait que je continue ma mission d’établir une culture des droits de l’Homme au Guatemala, » dit-elle. « Plus nous pouvons amener de gens à comprendre ce que les droits de l’Homme sont vraiment, plus il est probable que nous établissions cette culture au lieu d’avoir une culture de la discrimination, une culture des abus de pouvoir et une culture de la corruption. »

L’association a été adoptée par la Commission générale pour l’étude des droits de l’Homme à l’université San Carlos, la seule université nationales publique du guatemala. Le doyen d’une université d’environ 153 000 étudiants a annoncé 2018 comme l’année de l’éducation sur les droits de l’Homme. Cynthia Maria a dit de son plan : « Nous voulons utiliser cette occasion et obtenir une grande quantité de gens pour faire le cours en ligne. Nous voulons avoir des étudiants du Guatemala se joindre à nous en tant que volontaires et aussi être des délégués au sommet de New York. » Ayant déjà touché plus de 30 000 habitants avec l’éducation sur les droits de l’Homme, Cynthia Maria est bien décidée à réaliser ses rêves pour le Guatemala. « L’éducation pour moi c’est ce que Nelson Mandela a déclaré : “L’arme la plus puissante que vous pouvez utiliser pour changer le monde.” »



PASSER À L’ACTION
Joignez-vous à nous à l’Organisation des Nations Unies

Joignez-vous à des jeunes du monde entier à notre Sommet international des droits de l’Homme 2018.

Chaque année depuis 2004 nous avons réuni des jeunes et des adultes du monde entier pour le sommet international des droits de l’Homme. Cette année ne sera pas différentes et vous êtes invités !

Ayant lieu à la fin juin au siège des Nations Unies à New York, ce sommet promet d’être différent des autres, avec des jeunes du monde entier participant alors que des délégués pour les jeunes et des ambassadeurs pour les jeunes, ainsi que des membres haut placés du gouvernement et des représentant d’ONG partageaient leurs connaissances et des conseils dans le domaine des droits l’Homme et de leur enseignement.

Des gens de tous les milieux sont invités à participer et à contribuer à la promotion de l’éducation des droits de l’Homme. Les jeunes de 18 à 29 peuvent devenir des jeunes délégués et représentant de leur pays à ce sommet.



PROTÉGER LES DROITS DE L’HOMME

Joignez-vous au mouvement international des droits de l’Homme en devenant membre de l’association « Tous unis pour les droits de l’Homme ». L’association apporte son assistance aux personnes, aux éducateurs, aux associations et aux institutions gouvernementales de tous les pays du monde dans le but de les sensibiliser sur la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

TÉLÉCHARGER »
TÉLÉCHARGER